ECONOMIE – Etre une entreprise technologique et innovante: ça peut payer!

Mercredi 1er juin dernier, Innovaud et le Service de la promotion économique et du commerce du canton de Vaud (SPECo) ont présenté à une trentaine d’entrepreneurs de La Vallée différentes ressources et aides financières créées spécialement pour les entreprises technologiques. Une découverte pour certains.

C’est sur l’impulsion de l’ADAEV (Association pour le développement des activités économiques de la Vallée de Joux) et de la SIC (Société Industrielle et Commerciale) que les entreprises technologiques de la Vallée de Joux ont été invitées la semaine dernière à un afterwork studieux mais potentiellement rémunérateur.

«Depuis quelques mois, j’assiste à une recrudescence de personnes qui me contactent en vue de lancer leur entreprise à La Vallée», explique Eric Duruz, directeur de l’ADAEV. «Les temps sont plus durs et les futurs chefs d’entreprises moins au courant des aides cantonales dont ils pourraient bénéficier pour se développer au mieux». Il y avait donc matière à informer, d’où le succès rencontré par l’événement. Concrètement, ce sont deux organismes différents qui se sont présentés aux entrepreneurs.

Innovaud: porte d’entrée de l’innovation en terre vaudoise

Jean-Michel Stauffer, conseiller en Innovation, Industrie de précision et Microtechnique chez Innovaud présente son association et son champ d’action. Créé en 2013, Innovaud aiguille les entreprises porteuses de projets d’innovation -start-up, PME ou multinationales- vers les différentes possibilités de soutien qui s’offrent à elles. Sa mission est d’aider les entreprises à trouver des solutions de financement, à créer des synergies entre entreprises innovantes par la mise en commun de locaux, d’infrastructures techniques et de compétences via les technopôles – les 6 sites vaudois dédiés aux entreprises innovantes, dont l’Y-Parc d’Yverdon les Bains. Avec 400 entreprises rencontrées ou accompagnées l’an dernier, l’association a une bonne vision des secteurs suivants: microtechnique/industrie de précision, technologie de l’information (TIC), sciences de la vie, cleantech/énergies. «Cela vaut toujours la peine de venir discuter», relevait Jean-Michel Stauffer, concernant les critères d’évaluation de ce qui est considéré comme une innovation et ce qui ne l’est pas. Davantage d’information sont disponible sur le site internet www.innovaud.ch. La présentation de Jean-Michel Stauffer est aussi disponible à l’adresse suivante: https://prezi.com/coidwervgdal/innovaud-5-a-7-adaev-1-juin-2016/?utm_campaign=share&utm_medium=copy

Le SPECo: une aide de A à Z

«Notre service propose des aides financières, conseille les entrepreneurs dans leurs démarches au sein de l’administration cantonale et les oriente vers les organismes compétents, lors de besoins spécifiques», relevait Raphaël Conz, adjoint-chef de l’unité «entreprises» du Service de la promotion économique du commerce du Canton de Vaud (SPECo), mercredi dernier. Différentes aides financières, allant de l’aide à l’innovation, aux investissements, à la commercialisation et au développement international sont prévues. Le cautionnement ou la prise en charge partielle de l’intérêt bancaire, constituent d’autres mesures proposées par le SPECo, qui peuvent parfois permettre à une entreprise de faire face momentanément à des problèmes de liquidités. En 2015, dans le cadre de sa campagne de promotion économique, le SPECo a aidé 228 entreprises dans tout le canton. De plus, 17.5 millions de francs ont été constitués dans un fonds d’aide à l’industrie, pour permettre à la diversité économique cantonale de perdurer. Plus d’infos: www.vd.ch/fonds-industrie.

«Beaucoup d’entreprises de La Vallée, travaillant dans des domaines techniques, entrent dans les critères d’éligibilité à ces aides. Elles ont tout intérêt à se renseigner et à connaître la mécanique cantonale, pour un développement harmonieux de leur activité», résumait Eric Duruz en guise de conclusion.

A noter: pour les personnes intéressées, la présentation de M. Raphaël Conz, du SPECo, est disponible à l’ADAEV.

Rébecca Reymond

Les conseillers d’Innovaud sont eux-mêmes des experts scientifiques. A l’image de Jean-Michel Stauffer, ils savent évaluer le potentiel d’innovation d’une entreprise et mettre les gens en réseau.

Monsieur Raphaël Conz du SPECo, a orienté les personnes présentes pour la suite des démarches à entreprendre

Le commentaires sont fermés.