Près de deux siècles célébrés lors de ce double anniversaire !

Le 1er novembre dernier avaient lieu les anniversaires de Mme Giacomina Goy (90 ans) et de Mme Edith Grobéty (100 ans). Toutes deux résidentes des bâtiments Bon Port, il a été décidé de fêter officiellement leur jubilé en même temps, avec l’équipe municipale au grand complet et Mme le Préfet Evelyne Voutaz.

Arrivée à la Vallée de Joux de son Italie natale en 1947, pour entrer au service de la Gallay, Giacomina a seulement 19 ans. Aînée d’une fratrie de 10 enfants et habituée à voir du monde autour d’elle en permanence, les conditions étaient difficiles à son arrivée en terre combière. C’était une des premières italiennes à s’installer. Ne parlant pas le français, Giacomina garde toujours un calepin sur elle, notant les mots de vocabulaire et les répétant une fois seule chez elle. Elle s’accroche et apprend ainsi rapidement la langue de Molière. Elle rencontre rapidement son futur époux et quitte la fabrique pour s’occuper des enfants et devenir une «couturière hors-pair!». Trois soeurs sont venues la rejoindre par la suite. Giacomina a élevé 2 filles, et a maintenant 5 petits-enfants et 4 arrière-petits-enfants. Pleine d’humour, elle conserve dit-elle «une très bonne mémoire des choses primitives» (de ses jeunes années, ndlr) et préfère les fleurs sauvages «les fleurs les plus belles sont celles que vous cueillez quand vous allez dans les champs. Car vous les cueillez en pensant à moi.» Mme Goy a été touchée de près par le drame de l’incendie du Brassus car sa «maison n’a pas brûlé mais elle a été coulée par toute l’eau nécessaire à éteindre le brasier».

Notre centenaire, Mme Edith Grobéty, a son père qui venait de Vallorbe, «mais ma maman était de L’Abbaye» dit-elle «alors je me considère combière». Elle a toujours vécu dans le village et a 2 enfants, 3 petits-enfants, 5 arrière-petits-enfants et 3 arrière-arrière-petits enfants! C’est une passionnée de montagne et de voyages. Elle a visité le Canada, Ushuaia, l’Ukraine, la Laponie… Elle est victime d’un grave accident de montagne il y a un demi-siècle «elle a dévalé sur un glacier: fracture du bassin! Le sauvetage était périlleux elle a dû être héliportée» raconte sa fille. Mais Edith a la bougeotte et ne réussit pas à rester chez elle. Elle a conduit jusqu’à ses 97 ans «elle a laissé sa voiture uniquement parce qu’elle ne passait plus l’expertise!» ajoute sa fille. Elle a travaillé à la Fabrique Gallay pendant 40 ans. Un point commun avec la nonagénaire, et rapidement ses deux-là se sont mises à se raconter leurs souvenirs.

Des discours et des cadeaux de Stives Morand, syndic, Mme Evelyne Voutaz et du nouveau pasteur M. Antoine Schluchter plus tard, on se dit que si on est aussi vaillant à ses âges-là, nous avons encore de belles années devant nous!

Carmen Mora

Mmes Edith Grobéty et Giacomina Goy, près de 200 ans à elles-deux, se sont remémoré leurs souvenirs du temps de la Gallay.

L’Orient, 1955. Giacomina, accompagnée de ses soeurs et ses filles, partait en vacances en Italie. Photo extraite d’un livre italien sur l’émigration.

Ajouter un commentaire