Courrier des lecteurs – Etablissements Hospitaliers du Nord Vaudois: Réponse de la direction des eHnv au courrier des lecteurs paru le 2 novembre dernier, intitulé «L’avenir de l’hôpital de La Vallée et sa mission de proximité sont-ils en jeu?»

Les articles publiés sous cette rubrique n’engagent pas la rédaction.

Suite à la parution, le 2 novembre dernier, d’un courrier des lecteurs intitulé «L’avenir de l’hôpital de La Vallée et sa mission de proximité sont-ils en jeu?», la direction des Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (eHnv) souhaite répondre aux interrogations soulevées par ce dernier.

Durant les trois nuits du dernier week-end d’octobre, entre 21h et 7h du matin, les urgences de l’hôpital de La Vallée n’étaient pas fermées et ont bel et bien continué à accueillir chaque patient qui s’y présentait.

Cependant, suite à une absence non planifiée au sein du service des urgences, ce dernier a dû être exceptionnellement organisé en conséquence. En cas d’urgence vitale, un patient arrivant par ses propres moyens aurait été pris en charge immédiatement par l’infirmière présente au sein du service de médecine chirurgie et par le médecin assistant sur place jusqu’à l’arrivée du renfort médical d’urgence (REMU). Les autres patients arrivant aux urgences étaient, selon le degré de gravité de leur état, soit redirigés aux urgences de l’hôpital de Saint-Loup, soit un rendez-vous pour le lendemain leur était proposé.

Le 144 et le corps médical de garde de La Vallée ont été prévenus de l’organisation mise en place afin de prendre leurs dispositions. En cas de prise en charge, les ambulances étaient ainsi dirigées sur le site de Saint-Loup.

Pendant cette période, le service des urgences n’a, au final, accueilli qu’une seule personne. Cette dernière a été réorientée vers l’hôpital de Saint-Loup.

Enfin, la direction des eHnv tient à rappeler que le service des urgences de l’hôpital de La Vallée est essentiel pour répondre aux besoins de la population combière et réaffirme sa volonté de le conserver, tel que stipulé dans le plan stratégique des eHnv.

Un médecin assistant supplémentaire a d’ailleurs été engagé depuis le début de l’année pour augmenter l’effectif des médecins de garde.

eHnv

Ajouter un commentaire