Récital – Le pianiste Cédric Gremaud confirme un extraordinaire talent

En septembre 2008, le club Soroptimist de la Vallée de Joux avait accueilli Cédric Gremaud, un jeune pianiste talentueux, pour marquer dignement le 30e anniversaire de la section locale. La superbe prestation du jeune prodige avait ravi les mélomanes présents et les responsables des Rencontres Culturelles de la Vallée de Joux.
Ces derniers ont donné une nouvelle occasion à ce jeune virtuose d’offrir un récital aux amoureux du piano à l’occasion du traditionnel concert de mai intitulé «Jeune talent», organisé vendredi 28 mai à l’église du Lieu.

Du talent, un diamant
Le talentueux jeune musicien vu de 2008 a depuis lors poursuivi sa marche en avant en participant à de nombreux concerts en Suisse et à l’étranger. A noter celui de Lausanne où il a interprété le 3e concerto de Beethoven sous la direction d’Hervé Klopfenstein avec l’Orchestre des Jeunes du Conservatoire de Lausanne. Professionnellement, il n’a pas hésité à perfectionner ses aptitudes et enrichir son répertoire en participant à de nombreuses masterclasses en Suisse, France, Italie, Espagne et au Canada. Il rejoindra prochainement ce dernier pays dans le cadre d’un plan de carrière soigneusement profilé après l’obtention de son Diplôme de concert de la Haute Ecole de Musique de Genève, dans la classe de M. Dominique Weber.

Programme varié et rythmé
Cédric Gremaud a présenté un programme bien diversifié avec une suite française de Jean-Sébastien Bach, une variation en fa mineur de Haydn, deux ballades et Scherzo de Frédéric Chopin, sans oublier l’extraordinaire Chaconne de la russe Sofia Gubaidulina qui a permis au pianiste d’exprimer toute sa virtuosité servie par une fougue parfaitement maîtrisée. On comprend mieux le dynamisme pour ne pas dire parfois violence exprimée par la prestation du pianiste, si on nous apprend que les origines de la danse «chaconne» sont hispaniques et que plusieurs compositeurs (Bach, Haendel et Gubaidulina) ont travaillé sur ce genre musical pratiqué aux XVIIe et XVIIIe siècles.
«En Espagne au XVIe siècle, la chaconne est une danse populaire à trois temps très animée; elle s’accompagne avec des castagnettes et revêt alors un certain caractère érotique. On la dit originaire du Mexique, mais il semble que ce soit au Portugal qu’apparaissent, dans le genre ostinato, le passo forçado et les danses dérivées: la folia, le vilao et la chacota qui précèdent la chacona espagnole».

Entendu
Comment fait-il pour mémoriser les phrasés de ces pièces musicales et posséder un répertoire aussi important à son âge? Modeste essai de réponse d’un profane tirée d’une petite recherche:
Il fait appel à 4 mémoires auditive, visuelle, kinesthésique (le pianiste doit mémoriser clairement, dans son corps tous les mouvements, gestes et sensations physiques dont il aura besoin pour jouer l’œuvre musicale au moment voulu) et conceptuelle (cette mémoire permet également de regrouper toute l’information en un seul concept. Par exemple, au lieu de mémoriser séparément les notes do, ré, mi, fa, sol, la, si, do (huit éléments d’information différents), le pianiste n’a qu’à mémoriser qu’il s’agit de la gamme de do majeur (un seul concept).

Vu
Les doigts d’un très jeune pianiste filer sur le clavier avec une agilité et une vélocité incroyables grâce à d’innombrables heures d’entraînement et, il est vrai, probablement à une bonne morphologie de la main et du poignet.

Distinction
Les mélomanes et amis des Rencontres Culturelles de la Vallée de Joux et ceux de l’Ecole de musique apprendront avec plaisir que le lendemain du concert donné au Lieu, Cédric Gremaud a obtenu son diplôme de soliste avec DISTINCTION! Commentaire de son professeur Dominique Weber «c’est le maximum et c’est absolument mérité».

Dans sa présentation de l’événement, Nicolas Aubert n’a pas manqué de souligner le soutien bienvenu de la Commune du Chenit et de la Fondation Paul-Edouard Piguet qui a permis l’organisation de ce rendez-vous musical suivi par une bonne chambrée de spectateurs.

R. Künzi

Le pianiste Cédric Gremaud lors de son récital donné au Lieu le 28 mai 2010

Le commentaires sont fermés.