SUP Race Lac de Joux

L’ABBAYE – C’est sous une pluie battante que, ce dimanche 9 août, le lac de Joux a accueilli pour la 2e année consécutive une des compétitions majeures de Stand Up Paddle (SUP) de Romandie.

Comme en 2014, l’événement est une étape de l’Alpine Lakes Tour: le plus grand et le plus haut tournoi de SUP en Europe! Dans une eau à 21°, (contre 19 petits degrés à l’extérieur) la plage de L’Abbaye a vu s’élancer une cinquantaine de participants (toutes courses confondues), planche à la main, pour parcourir soit 10, soit 5 ou 2 km sur le lac.

Mais c’est quoi le Stand Up Paddle (SUP)?

Littéralement traduit de l’anglais «ramer debout». On voit de plus en plus de monde en faire sur notre lac bien aimé! Le stand up paddle est l’ancêtre du surf moderne, anciennement pratiqué par les rois polynésiens sur d’immenses planches taillées dans des troncs d’arbre, il a été repris ensuite dans les années 1940 par le célèbre champion de natation hawaïen Duke Kahanamoku et sa bande de copains les premiers «Beach boys».

Ensuite dans les années 1960, les fameux Beach boys l’utilisent sur la plage de Waikiki à Hawaï pour prendre des photos des touristes qui viennent pratiquer le surf. Ils leur arrivent aussi de sauver quelques surfeurs imprudents, trop essoufflés pour revenir sereinement sur la terre ferme.

Actuellement ce sport explose, aux Etats-Unis, ainsi qu’en Australie, cette nouvelle vague envahit le continent européen et plus particulièrement la France avec ses espaces littoraux et la Suisse avec ses nombreux lacs et rivières.

Plusieurs courses adressées à tous les niveaux ont eu lieu ce dimanche à L’Abbaye. Le matin a vu se dérouler, malgré la pluie, une longue distance de 10 km pour les pros, une courte distance de 5 km pour les amateurs et une course pour le loisir de 2 km pour les initiés. L’après-midi, il y a eu le lancement d’une nouveauté: une course combinée de SUP et Land Paddle, du «SUP à roulettes». Les participants ont enchaîné les deux disciplines sur une même compétition. Seule la «Kid’s Race» (course des enfants) n’a pas eu lieu, faute de participants. La météo a été à blâmer également…

Les organisateurs

Marc Nava et Mélissa Meylan sont les fondateurs d’Alps SUP, une association à but non-lucratif et une école, domiciliée à L’Abbaye et destinée à développer le SUP à la Vallée de Joux. Créée en mai 2014, l’association fonctionne comme une école, mais seulement le samedi matin pour l’instant. Ils pratiquent leur art entre Morges et le lac de Joux, passant l’hiver en plaine et se partageant l’été entre La Vallée et la plaine. Mais comment en sont-ils venus au SUP? Pour Marc, ça s’est passé en 2012, où il s’est essayé au surf en Californie. Ayant beaucoup de peine avec ce sport exigeant et en apercevant un pratiquant de SUP à l’air tout tranquille et surtout beaucoup plus facile, il est rentré au Tessin d’où il est originaire et a été le tout premier élève d’une école de SUP fraîchement ouverte. Il est littéralement tombé amoureux de ce sport et a commencé les compétitions (les «races») en 2013. En septembre 2013, il fait sa formation d’instructeur de SUP où il rencontre Mélissa et au printemps 2014 ils fondent ensemble l’association Alps SUP. Mélissa Meylan quant à elle est originaire par son grand-père de la Vallée de Joux. Elle est arrivée au SUP à travers un job d’été: elle a entendu à la radio une offre pour tenir un centre de SUP où la seule exigence était d’avoir un brevet de sauvetage et le tour était joué! Elle a tenu deux étés de suite ce centre, a passé sa formation d’instructrice, et la suite on la connaît déjà!

Nul doute que ce sport va connaître un essor fabuleux et de plus en plus d’adeptes à La Vallée, tant le lac et ses bords magnifiques sont littéralement faits pour ça! Une approche écolo d’endroits inaccessibles autrement, un sport ludique et accessible à tous.

Carmen Mora

La course est mixte, les athlètes rament pour arriver en premier

Marc Nava et Mélissa Meylan, fondateurs de Alps SUP et organisateurs de la compétition sur le lac de Joux

Le commentaires sont fermés.