Correspondance – Eoliennes Les Grands Plats Nous? Non, nous n’y croyons pas!

Les articles publiés sous cette rubrique n’engagent pas la rédaction.

Il y a quelques mois, les membres de l’Association «Eoliennes, vraiment?» étaient à l’unanimité pour les projets éoliens, pensant qu’ils pourraient en grande partie remplacer le nucléaire.

Cependant, après nous être plongés dans les études et analyses qui ont été faites dans différentes régions et en assistant à des séances d’informations, nous sommes très vite arrivés à la conclusion que l’énergie éolienne ne soutiendra pas la sortie du nucléaire.

On remarque que malheureusement dans la balance énergétique éolienne, la chose qui pèse le plus lourd, c’est l’argent. En effet, les promoteurs, les constructeurs, les réseaux de distribution, les propriétaires de terrain et les communes n’ont en tête que les bénéfices escomptés sans être bien certains que la production d’électricité sera rentable, si les kW trouveront des acheteurs et à quel prix.

Le premier but actuel des promoteurs est de faire de l’argent tout de suite, en se reposantsur la taxe fédérale («art. 15b. LEne» sur nos factures) et sur le prix bien plus avantageux payé pour l’électricité produite par les éoliennes.

Cependant, il faut garder à l’esprit que 25 ans c’est long et beaucoup de choses peuvent évoluer, les politiques changent et remettent souvent en question les subsides, en les réduisant par exemple – subsides qui paraissent acquis à tout jamais. Prenons par exemple les subsides dans l’agriculture qui ont fondu comme neige au soleil, ou alors le secret bancaire, il y a 10 ans, pensions-nous qu’il allait tomber un jour?

Le risque zéro n’existe pas, la prudence est donc de mise. Cautionner un projet de 60 à 100 millions (en comparaison, le Centre Sportif du Sentier a coûté 30 millions), sans être sûrs précisément de la quantité d’électricité qui va être produite, des impacts et nuisances sur la nature, la faune et la santé des populations proches, est un risque non-négligeable.

Les potentiels dangers ne sont pas encore assez clairs, pensez aux cancers causé par l’amiante, que l’on a découverts des dizaines d’années plus tard… Nous devons être prudents et penser aussi à ceux qui vont nous survivre.

Finalement, M. Rochat Fernandez, comme vous l’écrivez: «les éoliennes ont été placées loin des habitations»… suisses. Cependant nous ne pouvons absolument pas ignorer le bien-être de nos amis Français, 1700 âmes à Bois d’Amont, dont les premières maisons seraient à 700 m de l’éolienne la plus proche!

Tout comme nous, vous n’y croyez pas non plus? Alors soutenez-nous en devenant membre de notre association! Ecrivez-nous à: eoliennesvraiment@gmail.com

Association «Eoliennes, vraiment?»

Le commentaires sont fermés.