CORRESPONDANCE – Que faut-il pour poser une éolienne dans la nature?

Les articles publiés sous cette rubrique n’engagent pas la rédaction.

Les éoliennes ne tombent pas du ciel, elles doivent être amenées et assemblées sur place. Pour vous faire une idée de ce que cette installation nécessite, voici quelques informations:

• Une route d’une largeur de 5 m au minimum, sans bosse ni virages étroits, sans arbres de chaque côté de la route sur 2 à 3 m, parce que les camions pour transporter la grue et les éléments de l’éolienne mesurent chacun 47 à 60 m.

• Cette route a une longueur de 2,5 km et mène de la Bursine aux Grands Plats de Vent. Elle nécessite environ 400 camions pour amener le matériel de sa construction.

• Un terrassement d’une surface de chantier suffisante pour chaque éolienne (grue de montage et matériel) et les routes reliant les éoliennes. La préparation de ces surfaces nécessite environ 400 camions de matériel.

• Une éolienne se pose sur un socle en béton armé de presque 30 m de diamètre et d’au moins 4 m de profondeur (cela dépend de la structure du sol). Donc pour les excavations, il faudra enlever au moins 3’000 m3 de gravats par socle, ce qui fera 300 camions de 10 m3 par éolienne.

• Les renseignements obtenus des services cantonaux montrent que le matériel des excavations ne peut pas être laissé sur place et sera transporté dans des décharges autorisées par le canton. Décharges de la Vallée de Joux?

• Pour un socle de béton, il faudra au moins 2100 m3 de béton armé (2,35 tonnes le m3), ce qui fait environ 5’000 t de béton, donc 210 camions malaxeurs par éolienne.

• En additionnant tous ces véhicules on arrive à un total de presque 8’800 trajets de camions qui circuleront sur les routes de la Vallée de Joux pour monter et descendre entre la Bursine et les Grands Plats. Les routes entre Vallorbe et la Bursine, sont-elles prévues pour un tel trafic (nombre, longueur, largeur, poids)?

En résumé, le transport du matériel nécessaire à l’installation de 7 éoliennes exige un nombre très élevé de modifications du terrain, de transports par camions. Les promoteurs soulignent depuis quelque temps que les éoliennes pourront être démontées dans 20 ans. Avec le gigantesque travail de déconstruction et de transport que cela représentera, on se dit qu’on est très loin d’un «développement durable».

Pour les lecteurs intéressés qui aimeraient voir des images de chantiers d’éoliennes, nous recommandons vivement le site www.eoliennesvraiment.ch sous «Liens, Pro-Crêtes».

Association

«Eoliennes, vraiment?»

www.eoliennesvraiment.ch

Le commentaires sont fermés.