«Découvre ma Vallée»

La faîtière du tourisme local amène sa pierre à l’édifice du soutien au commerce local, avec une action d’envergure basée sur l’envoi de cartes postales par les Combiers eux-mêmes.

La faîtière du tourisme local amène sa pierre à l’édifice du soutien au commerce local, avec une action d’envergure basée sur l’envoi de cartes postales par les Combiers eux-mêmes. Son initiateur en parle comme d’une action de relance du tourisme local, qui en a bien besoin après un morne printemps.

Il a mitonné cette action, sans doute la plus importante en termes d’investissement de l’histoire de l’Office du tourisme, pendant tout le confinement et la rend publique à l’approche de l’été; Cédric Paillard en parle même comme d’un petit coup de poker. De quoi s’agit-il? De rendre les Combiers ambassadeurs de leur Vallée plus encore qu’à l’ordinaire, avec une action «carte postale»; des clichés grand angle de nos espaces leur sont fournis ces jours, qu’ils sont invités à envoyer à leurs amis et connaissances de plaine avec un message personnel. Ces cartes pos- tales sont même préaffranchies afin de prémâcher l’effort. 12’000 cartes postales ont été imprimées!

Autre spécificité de cette action «cartes postales», chacune aura valeur d’un bon de réduction de CHF 50.- sur un séjour estival dans un hôtel ou une chambre d’hôtes.

Monter à La Vallée, y consommer et y séjourner

Quant aux Combiers eux-mêmes et leurs invités, un «pass» L’été en terrasse (carte de fidélité) leur permettra de consommer chez trois restaurateurs différents et d’obtenir une désirée gratuite – entre la bouteille et la demi-bouteille, autrement dit cinq décis – chez un quatrième.

Les commerçants prendront eux aussi part à cette opération en affichant, sur une ardoise disposée sur leur comptoir, leurs coups de cœur, autrement dit les trois collègues qu’ils vantent auprès de leur clientèle. Cette méthode toute simple et solidaire a été testée ailleurs; elle marche! Finalement, toute cette opération estivale sera soutenue par une campagne médiatique d’envergure (presse, réseaux sociaux, TV). «Nous ciblons un tourisme qualitatif, un tourisme doux, “vert”, détaille Cédric Paillard. Raison pour laquelle nous sollicitons le concours des Combiers eux-mêmes. Ils sont les meilleurs ambassadeurs possibles pour leur région.»

Une campagne médiatique

Cette action en quatre volets pourrait sembler superflue en pensant au week-end de Pentecôte durant lequel tout le plateau suisse de Genève à la Thurgovie s’est rendu à la montagne; La Vallée n’a pas fait exception en accueillant des plaques de voiture de tous les cantons ou presque et même de plusieurs départements français (!). «Attention, prévient Cédric Paillard, c’est une fausse idée de croire que la clientèle est ainsi captive et que les conditions exceptionnelles de la Pentecôte se reproduiront! Les frontières seront rouvertes et l’effet “déconfinement – il faut à tout prix qu’on sorte” se sera estompé.» Au contraire, selon le directeur de l’Office du tourisme, son «plan de relance» destiné à soutenir les prestataires touristiques et commerçants de la Haute Combe a tout son sens actuellement et surtout, il dépend de la participation des Combiers eux-mêmes.

Le Jura Covid-compatible

«L’écriture est l’une des valeurs que le grand public a redécouvertes pendant le confinement. Nous donnons une occasion aux Combiers de reprendre langue avec des amis de plaine, voire de l’étranger, dont ils partagent les valeurs de nature préservée et de grand air et de les inviter à venir partager un bon moment sur une terrasse. On l’a dit ailleurs mais c’est vrai pour La Vallée: elle est Covid-compatible de par ses grands espaces. J’ai bon espoir que tous joueront le jeu», conclut Cédric Paillard.

Récapitulatif

Des cartes postales préaffranchies sont envoyées ces jours à 3920 adresses combières. Les plus originales ou incitatives seront récompensées par un «bon gourmand» offert à leur expéditeur. Pour les Combiers très motivés à soutenir leur région, des cartes supplémentaires sont à disposition à l’Office du tourisme.

Ces cartes permettront de soutenir les prestataires touristiques et leurs fournisseurs (pêcheurs, fromagers, fleuristes, etc.) en assurant à leurs destinataires un rabais de CHF 50.- à faire valoir auprès de leur logeur ou hôtelier combier sur un séjour à partir de deux nuitées. Les campings et les appartements de vacances ne sont pas concernés.

Sous le nom d’«Eté en terrasse», des cartes de fidélité permettront d’obtenir cinq décis de vin vaudois gratuitement après avoir mangé chez trois restaurateurs différents… et avoir fait dûment fait tamponner ces repas.

Cette action s’étale tout l’été du 1er juillet et 30 septembre 2020