Réception des nouveaux habitants du Chenit

La salle municipale de l’Hôtel de Ville était pleine à craquer ce vendredi 3 novembre, la municipalité recevait les nouveaux habitants de la Commune du Chenit.

35 ménages ont répondu à l’invitation et ont pu ainsi en savoir plus sur la vie historique, culturelle et sociale de cette partie de la Vallée de Joux. Les nouveaux habitants ont pu faire connaissance avec la municipalité au grand complet, Mme le préfet Evelyne Voutaz, ainsi que les présidents des fractions de commune. L’histoire de la commune et des quatre villages, les chiffres sociaux-économiques, les infrastructures et les services et les multiples sociétés n’ont plus de secret pour eux.

Parmi les nouveaux habitants, nous avons rencontré Mme Monique Bachmann, venue de Gingins pour se rapprocher de son fils, qui tient le restaurant du Marchairuz. «A mon âge on aime sentir ses enfants tout près» dit-elle. La famille Barbosa vient de Vallorbe et c’est grâce au travail de madame qu’elle s’est installée dans la région. Ils ont pu acheter une maison «dans cet endroit magnifique». Pour terminer nos rencontres, nous avons parlé à Michelle Mavelomanitra, venue tout droit de Tananarive (Antananarivo, ou Tana), capitale de Madagascar. Son frère habite à La Vallée et elle poursuit ses études de Master en Travail social à Lausanne. Arrivée en été dans la région et déjà transie de froid, Michelle n’a pas encore connu les hivers combiers, même si aux dires de certains «ces derniers hivers ont été de la gnognotte», nul doute que la jeune malgache va sentir la saison froide passer! Le pasteur Antoine Schluchter, accompagné par son épouse et eux-mêmes nouveaux habitants, a pu se présenter officiellement aux yeux de tous.

Un verre de l’amitié conclut la manifestation, l’occasion d’échanger et de se souhaiter la bienvenue. En partant, une enveloppe cadeau était à la disposition de chaque ménage venu. On leur souhaite tous la bienvenue à la Vallée de Joux.

Carmen Mora

La famille Barbosa vient de Vallorbe pour s’installer à La Vallée.

Michelle Mavelomanitra, originaire de la chaude île de Madagascar, commence à appréhender la saison froide qui n’a même pas encore commencé.

Ajouter un commentaire